Mon rapport de stage (1)

November 6, 2018 | Author: Mohamed Belhaj | Category: Promissory Note, Banks, Morocco, Cheque, Negotiable Instrument
Share Embed Donate


Short Description

Download Mon rapport de stage (1)...

Description

Office De Formation Professionnelle Et De La promotion De Travail

Rapport de stage réalisé par :  Nom et prénom : Ouiam EL KAABOUCH Spécialité : TSGE 2A Période de stage : 2 mois Encadré par : Mr. BENNIS Anass

Maitre de stage : Mr. JADAN Abderrahman

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Introduction……………………………………………05

PARTIE I : Présentation d’ATTIJARIWAFA BANK…….06 Chapitre 1 : Le groupe ATTIJARIWAFA BANK…………06 Chapitre 2 : l’Agence SAKIA AL HAMRA………………...10

PARTIE II : AIDA l’application gérante des opérations à ATTIJARIWAFA BANK…………… BANK…………………………………… ……………………….12 .12 Chapitre 1 : Présentation de AIDA……………… AIDA…………………….......12 …….......12 Chapitre 2 : Les fonctions de AIDA …………………….…13

Conclusion……………………………………………22

2009/2010

2

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Avant tout développement sur cette expérience, il apparaît opportun de commencer mon rapport de stage par des remerciements à toutes  personnes grâce auxquelles mon stage d’application a pu se dérouler  dans des bonnes conditions et à tous ceux qui ont eu la gentillesse de faire de ce stage un moment très profitable. Je voudrais donc remercier mon encadrant Mr BENNIS ANASS qui ne s’est pas attardé à m’orienter et à m’encourager afin de donner le meilleur de moi-même, et pour son suivi durant ma période de stage. Et mes remerciements à mes formateurs à l’Institut Spécialisé en Technologie Appliquée qui nous ont accompagnés toutes les deux années de formation. Je remercie aussi mon maitre de stage Mr JADAN ABDERRAHMAN de m’avoir accueilli à l’agence SAKIA AL HAMRA, et pour son encouragement pendant les deux mois de stage. Ainsi que le personnel de l’agence : Mlle TOURIA EL OMMALI la chargée de clientèle et Mr EL AABOUDI SAMI le chargé de compte, qui m’ont aidé et m’ont formé tout au long des deux mois de stage que  j’ai effectué à la dite agence. J’aimerai aussi remercier le directeur du groupe Nador centre Mr. EL KASMI SAID d’avoir accepté que j’effectue ce stage, au sein de son groupe. Mon profond remerciement à mes chères parents qui ont veillé à ma  bonne éducation et m’ont procuré de la joie et du bonheur durant toute ma vie. Je remercie aussi mes frères et sœurs, Pour toutes choses qu’ils m’ont offertes et pour leur soutien. J’espère que ce travail les rend fière de moi

2009/2010

3

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Je dédie ce modeste travail à : Ceux que personne ne peut compenser les sacrifices qu’ils ont consentis pour  mon éducation et mon bien être, et ont toujours été là pour moi, et qui m'ont donné un magnifique modèle de labeur et de persévérance. J'espère qu'ils trouveront dans ce travail toute ma reconnaissance et tout mon amour. Mes très chers parents Mes chers Frères et Sœurs : Salma, Soumaia, Samira, Adil, Foudla, Bouchra, Souad, Imad et Basma. • •

2009/2010

4

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Introduction : Le stage est une occasion qui nous permet d'être en contact direct avec l'environnement professionnel dans lequel nous entamerons notre future carrière. En effectuant un stage au sein d'une entreprise on acquit des connaissances dans le but de franchir les barrières de timidité, de s'adapter aux exigences du marché de l'emploi et d'améliorer notre savoirfaire. En outre, les établissements bancaires ayant un rôle très important dans l'économie du pays. Puisque ils facilitent le développement de la  production en aidant les particuliers et les professionnels à résoudre leurs  problèmes financiers et assurent également la protection des fonds déposés par leurs clients .ainsi que faire une intermédiation entre les clients et les sociétés d'assurances. Chose qui a motivé mon choix pour ce secteur, pour effectuer mon stage de fin de formation au sein de Attijariwafa Bank ; poussée par ma curiosité de découvrir sa stratégies et les services offerts par cet établissement classé champion national en terme de : dépôts Produit Net bancaire Résultat net Fonds propres

   

Au cours de ces deux mois de stage que j'ai effectué à l'agence SAKIA AL HAMRA, j'ai pu accroitre mon intérêt à ce secteur  stratégique, et j'ai eu l'opportunité de découvrir les différentes missions et taches d'un banquier, ainsi que les problèmes et les difficultés qui peuvent surgir pendant son exercice, et la façon dont il en faisait face. En vue de rendre compte de manière fidèle et analytique des deux mois passés au sein de l’agence, il apparait logique de présenter à titre  préalable le groupe Attijariwafa Bank, et l'agence SAKIA AL HAMRA. Puis les ostes et les services existants à cette a ence. Enfin l'a lication

2009/2010

5

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

PARTIE I : Présentation d’ATTIJARIWAFA BANK  Chapitre 1 : Le groupe ATTIJARIWAFA BANK  1) Historique :

ATTIJARIWAFA BANK est une banque marocaine considérée comme étant le premier groupe bancaire et financier du Maghreb, et le troisième au niveau africain et c’est une société anonyme au capital de : 1929959600 dirhams dont le siège social est à Casablanca 2, Boulevard Molay Youssef, immatriculée au Registre de Commerce : 01085221 et de CNSSS : 92774. 2003 fut une année essentielle pour le groupe car elle était l’année de fusion entre la BCM (Banque Commerciale Marocaine) et WAFABANK, finalisé en décembre 2005 (rachat par la BCM (la second du secteur) de WAFABANK (quatrième place à l’époque)). Et qui a donné naissance au groupe ATTIJARIWAFA BANK. WAFABANK : l’histoire de WAFABANK

commence à Tanger où, en 1904 la compagnie française de crédit et de banque crée à travers sa filiale algérienne la CACB (Compagnie Algérienne de Crédit et de Banque). La CACB tisse au fil des années son réseau d’agences, premier et seul réseau bancaire du Maroc, au lendemain de l’indépendance il comptait 38 agences. -En 1959 la CACB a constitué, avec ses 38 agences, le premier réseau  bancaire du Maroc indépendant, et a pris le nom de compagnie Marocaine de Crédit et de Banque " CMCB "en 1964 -L’année 1968 se caractérise par la prise de participation dans le capital de la banque par Mr Ali Kettani qui est devenu actionnaire majoritaire au côté de la Compagnie Financière de Suez. -en 1976 M. Abdelhak BENNANI est nommé comme directeur Générale de la banque, qui engage une dynamique nouvelle pour le développement de la banque -En 1985 la Banque a changé de nom et devient WAFABANK, situé sur  l'avenue Hassan II à Casablanca. -La décennie 90, s'est caractérisée par la création de la Direction du Marché des Capitaux qui regroupe Wafa Gestion, Wafa Bourse et Wafa Trust, et  par la Fusion absorption d'UNIBAN, filiale marocaine du Groupe Espagnol BBV (Banco Bilbao Vizcaya), et l'entrée du Crédit Agricole Indosuez dans le capital de Wafa Bank. 2009/2010

6

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Par ailleurs, un plan ambitieux de développement, " Wafa 2002" a été lancé en 1999, et à la fin de l'année 2003 WAFABANK est absorbée par la Banque commerciale du Maroc "BCM". LA BCM : était une banque fondée en 1911 au Maroc et qui a insisté sous cette

dénomination jusqu’en 2004 ; ABDELAZIZ EL ALAMI HASSANI a dirigé la  banque pendant 40 ans, son nom est devenu l’emblème du secteur bancaire. En 1988, le groupe ONA fait son entrée dans le tour de table de la banque, suivi en 1989 du banco central (devenu groupe Santander) qui ont constitué les deux actionnaires de références de la BCM. La décennie 90 se caractérise par la création de filiales spécialisées dans les métiers de la banque d’affaires et les activités para bancaires qui ont donné lieu à une diversification des métiers. En janvier 2003, l’arrivée de monsieur Khalid Oudghiri en tant que directeur  général PDG donne le coup de départ à une nouvelle stratégie ayant pour objectifs la création d’un champion nationale de la banque et de la finance concrétisé en novembre 2003 par la prise de contrôle de WAFABANK.

2009/2010

7

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

2) LES FILALES d’ATTIJARIWAFA BANK  -Wafasalaf : est une société marocaine spécialisée dans le crédit révolving

à la consommation. Est devenu numéro 1 du crédit à la consommation grâce à sa fusion avec Crédor. L'entreprise dispose d'une gamme complète de produits, d'un large réseau de distribution et de nombreux partenariats (Marjane, Renault...) ainsi que 32% des parts de marché. -Wafa immobilier: est une filiale du groupe marocain Attijariwafa Bank  spécialisée dans le financement des projets immobiliers. Depuis sa création en 1991, l'entreprise a diversifié ses produits proposés à ses clients. Actuellement elle assure l'accompagnement et conseil, l'acquisition, la construction l'aménagement et la promotion immobilière. - Wafabail : leader sur le secteur du leasing (credit-bail)

(en croissance de 30%), connaît des performances exceptionnelles, grâce notamment au réseau d'Attijariwafa Bank. - Attijari factoring : connaît une progression largement supérieure à celle du

secteur (44% contre 11% pour le secteur) grâce au factoring domestique (+66%). Il s'occupe aussi de factoring export, import, d'assurance crédit et de la gestion des comptes clients. - Wafa assurance est un acteur majeur du

secteur de l'assurance. Fondée en  janvier 1972, La Société Nouvelle d’Assurances (SNA) reprendra quelques mois  plus tard les portefeuilles des délégations de deux compagnies d’assurances anglo-saxonnes, Saint-Paul Fire et Norwich Union. En 1989, La SNA change de nom et pour Wafa Assurance pour marquer son intégration au Groupe Wafabank. Wafa Assurance est leader de l'assurance au Maroc et leader historique de l'activité Assurance Vie, et fait partie du groupe Attijariwafa Bank, premier  groupe bancaire du Maroc, et premier groupe financier du Maghreb. - Wafa gestion : qui s'occupe de la

gestion d'actifs et des placements en bourses détient 42% des parts de ce marché. -Wafa cash : est une solution simple et adaptée à tous vos besoins de transfert

d’argent rapide et instantané à travers tout le monde. Pour en bénéfier il suffit de vous présenter à l’une des agences AWB ou WAFACASH et d’en verser le montant que vous souhaitez transférer à la personne de votre choix. En quelque instant votre bénéficiaire reçoit l’argent que vous lui envoyé. 2009/2010

8

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR



ATTIJARIWAFA BANK 

Les statistiques d’ATTIJARIWAFA BANK pour 2009 :

ATTIJARIWAFA BANK est devenu leader sur le marché bancaire du Maghreb avec : • • • • • • • •

Un produit de 13.3 milliards de DH. Plus de 4 millions de clients. Un total réseau de 1806 d’agences. 11000 collaborateurs comme un effectif total. Résultat net consolidé : 4.6 milliards de DH. Résultat net part du groupe : 3.9 milliards de DH. Fonds propres consolidés : 24.8 milliards de DH. Total bilan consolidé : 290.4 milliards de DH.

Conformément aux orientations du plan stratégique le groupe poursuit au niveau national son développement sur  toutes les lignes métiers de la banque classique, des filiales parabancaires et des activités de marché. Sur le plan régional, le groupe confirme sa politique de croissance et entend asseoir sa stratégie dans tous les pays où il est présent.

2009/2010

9

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Chapitre 2 : l’Agence SAKIA AL HAMRA 1) Présentation de l’agence SAKIA AL HAMRA

C’est une jeune agence BPP, crée en juin 2007, elle est située au Boulevard SAKIA AL HAMRA à Nador. -Le code d’agence : 0690 -Réseau : Rif  -Groupe : Nador centre 2) Les postes en agence SAKIA AL HAMRA A/ Le Directeur d’agence :

C’est le manager puisque c’est à la fois un financier, un commercial, un animateur  d’équipe et un gestionnaire. Il est à la tête d’une petite équipe avec lequel il développe l’activité de l’agence dans son secteur. Le directeur a la responsabilité globale de l’activité de l’agence bancaire, il doit remplir des objectifs et appliquer  des politiques définies par sa direction. Il supervise et contrôle l’activité commerciale et l’activité administrative. B/ Chargé de clientèle :

Le métier de chargé de clientèle consiste avant tout gérer la relation avec les assures. Les contacts s’effectuent soit dans le cadre d’un face à face soit par  téléphone. Il est indispensable d’être disponible pour répondre aux questions des clients à prospects pour les guider et les conseiller. Il est chargé de : • • • • • • •

fidéliser la clientèle. Fournir le conseil aux clients. L’offre d’un service de qualité. La défense des marges de la banque. La maitrise des techniques bancaires et la prospection commerciale. La connaissance des marchés et de la concurrence. La vente en volume en toute gamme des produits.

C/ Le chargé de compte :

A pour fonctions principales le traitement des opérations sur le compte client, ainsi que celles qui concerne la compensation. 2009/2010

10

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

PARTIE II : AIDA l’application gérante des opérations à ATTIJARIWAFA BANK  Chapitre 1 : Présentation de AIDA L’organigramme de l’agence SAKIA AL HAMRA 1) définition :

AIDA est l’application informatique qui gère les opérations à ATTIJARIWAFA BANK, cet application contient des sous applications parmi lesquelles on trouve : 2) Les sous-applications de AIDA : A/ Journée : sert à l’ouverture et la clôture de

la journée comptable, et le traitement deLeladirecteur réception et la transmission des opérations avec d’agence le siège. Mr. JADAN ABDERRAHMEN

B/ Front-office : cet application a une

relation directe avec la clientèle, elle traite des opérations tel que : les retraits, les versements, les virements… Le chargé de clientèle Le chargé de compte comptables de C/ Back-office : c’est une application qui traite les opérations Mlle. TOURIA Mr. SAMI OMMALI AABOUDI l’arrière EL guichet. Elle désigne l’ensemble des parties du EL système d’information,

auxquelles l’utilisateur final n’a pas accès. c’est une application pour les ouvertures et les clôtures des comptes et la gestion des placements à terme >. D/ commercial :

c’est l’application qui traite les opérations de caisse : mouvement de fonds (réception et envoie)…. cette application est utilisée par le chargé de compte. E/ Caisse :

Application pour viser les opérations en attente de visa, pour piloter  sur les opérations de l’agence de tous les utilisateurs, et pour éditer les totaux créditeurs et les totaux débiteurs , ou pour l’annulation des opérations. Cette application est rattachée au directeur d’agence qui s’occupe du contrôle. F/ Pilotage :

2009/2010

11

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Chapitre 2 : Les fonctions de AIDA A) Opérations traitées par chaque sous application : 1) Front-Office :

- versement : opération portée au crédit d’un compte sous différentes formes : (espèce, chèque, virement…etc.) Tout dépôt d’espéces donne lieu obligatoirement à la délivrance d’un reçu au titulaire. En outre, les personnes ne détenant pas de compte à attijariwafa bank ne peuvant  pas effectuer un versement en espéces sur le compte d’un client d’attijariwafa  bank. Tout versement d’espéces effectué donne lieu au contrôle de l’identité du déposant. Par ailleurs, le caissier peut avoir un versement du client d’agence ou bien un versement déplacé ( le compte d’une autre agence). - Le versement déplacé: c’est le versement où le clients ne détient

pas un compte

à notre agence. - Retrait: c’est une somme retirée d’un compte en banque parmi les types de retrait on peut citer : -retrait par chèque : Après avoir contrôlé la valeur remplie par le client en chiffre et en lettre et la signature en spécimen, le client sera immédiatement servi, aussi il faut toujours aviser le responsable d’agence quand il s’agit des valeurs qui dépassent 10.000 DH. Mais quand il s’agit du client d’une autre agence, il faut toujours être attentif, en demandant au client sa pièce d’identité, et la valeur du chèque ne doit pas dépasser 10.000 DH. -Le retrait chèque guichet:

On procède à cette opération au cas où le client n’a encore pas reçu son carnet des chèques, mais cette opération consiste à débiter le compte client. Le caissier peut avoir un retrait par un client d’une autre agence c'est-à-dire qui ne détient pas un compte à notre agence, on l’appelle un retrait déplacé.. - virement : C’est une opération qui consiste à débiter un compte ouvert auprès de tout établissement de crédit, pour en créditer un autre de même nature qui peut être un compte ouvert au même établissement ou bien à un établissement autre que le compte débité . Le virement peut être simple c'est-à-dire ordonné pour une seule opération, il peut aussi être permanent c'est-à-dire pour des opérations  périodiques à condition que le montant ne varie pas. 2009/2010

12

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

- Dépôt : c’est une opération qui consiste à alimenter un compte bancaire en espèce. - Dépôt par versement déplacé : alimentation dans une autre agence. -Achat de devises : C’est une opération qui consiste à changer une monnaie étrangère contre le dirham, c’est une opération de versement de dirhams au client et de faire entrer le devise, donc il s’agit d’une opération de retrait (sortie de dirhams). -Vente de devise: Il s’agit d’une opération de versement pour la banque ( entrée de dirhams) et sortie de devises -Consultation solde, relevé RIB: comme son nom l’indique, c’est une opération de consultation du solde du client, et les opérations enregistrées dans le débit et le crédit du compte. 2) Back-Office:

-Gestion des mises à disposition: c’est l’envoi ou la reception de la mise à disposition DAP en général elle exige la présentation de deux personnes : le donneur d’ordre et le beneficiaire. -Traitement de la compensation: (Chèque, LCN et virement) c’est le traitement des sorts de chèques LCN et des virements reçus par le fichier de compensation. -Comptabilisation des frais: le prélèvement des frais sur le compte du client à cause des diverses opérations ( attestation de solde, extrait de compte,....) -Opposition: ( chèque, carnet, LCN) c’est une opération qui consiste à interdir  l’utilisation de ces moyens à la demande soit de la banque ( client interdit du chèque, utilisation abusive), ou bien à la demande du client ( au cas d’une perte , volé....) . -Saisie arret: c’est un acte par lequel on saisit un bien ( les fonds disponibles sur  le compte du client) dont on revendi les propriétés, suite à la demande du service contentieux de notre banque ou de Bank Al Maghreb. 2009/2010

13

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

3) Commercial :

3.1) Ouverture et clôture de comptes:  Les Types de comptes : Compte chèque : Ce type de comptes est disponible pour les particuliers résidents au Maroc, pour leurs besoins personnels ou leurs économies à exclusion de toute opération à caractère commercial.  _ aux organismes sans but lucratifs tels que les amicales, les syndicats.  _ aux sociétés civiles. 

(Les mineurs doivent avoir l’autorisation des parents ou tuteurs et les PME). c’est un compte par lequel le client peut déposer ses fonds en dirhams et effectuer des retraits à volonté son solde et sans aucune contrainte  particulière. Les comptes chèques se devisent en 3 : *Compte chèque dépôt : c’est un compte ouvert aux particuliers, il ne doit  jamais avoir un solde débiteur. *Compte courant : c’est un compte ouvert aux professionnels il est tantot Débiteur tantot Créditeur. *Compte MRE : c’est un compte ouvert aux marocains résidents à l’étranger   pour leurs besoins personnels. Les règles d’ouverture de compte : La banque se préserve le droit de refuser l’ouverture d’un compte sans avoir à  justifier ce refus. La banque est tenue de procéder à certains contrôlés et de respecter certaines obligations. Notamment les nouvelles dispositions de BANK AL MAGHREB relatives au devoir de vigilance. Le chargé de clientèle est tenu de : 







Contrôler l’identité et de procéder à un entretien : -de tout titulaire et Co-titulaire de compte. -de toute personne mandatée à faire fonctionner le compte. -de faire la collecte d’une information large aussi bien sur l’identité que sur  l’activité du client. -de plus l’identification de la clientèle domiciliée doit être réactualisée, en fonction de tout évènement externe ayant trait à sa mise à jour et porté à l’information de la banque. 2009/2010 14 sur les informations OUIAM ELqui KAABOUCH -d’apporter des éclaircissements nécessaires peuvent sembler contradictoires à travers les documents fournis : •

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

/* Adresse personnelle ou professionnelle déclarée par le client

différente de celle figurant sue les documents officiels. /* profession déclarée par le client différente de celle figurant sur 

la pièce d’identité ou tout document officiel permettant de l’attester. /* dans le cas où un

mandataire serait désigné, de renseigner la raison pour laquelle le client a donné procuration à une autre personne  pour gérer le compte. /* préciser si le client a d’autre comptes et apporter les

explications nécessaires sur les raisons ayant motivé le client pour  l’ouverture d’un nouveau compte /* décrire les types de revenu, le revenu moyen

mensuel et les

modalités d’alimentation du compte. /* préciser toutes les opérations et les produits qui intéressent le client. /* préciser toute information jugée utile pour permettre une meilleure connaissance du client.  N’ouvrir en aucun cas un compte si l’adresse indiquée est celle d’un hôtel ou d’une boite postale. •

l’agence est tenue de s’assurer de l’exactitude de l’adresse avant de délivrer  tout moyen de paiement. Il faut éviter le courrier agence. Compte sur carnet : C’est un compte épargne rémunéré, matérialisé par un carnet qui  permet son titulaire d’effectuer des retraits d’argent et d’en déposer à toutes les agences d’ATTIJARIWAFA BANK. A plafond fixe (on ne peut pas y déposer plus de 300.000 DH), et les clients bénéficiant de ce type de compte sont les mêmes que dans le cas du copte chèque à condition que le client ne doit pas être titulaire d’un compte sur carnet dans une autre banque. 

2009/2010

15

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Dépôt à terme : C’est un compte bloqué, rémunéré, vous permet de bloquer votre argent pendant une durée de placement convenue à l’avance, en contre  partie du versement d’intérêt. Il existe deux types de dépôts à terme : *Compte à terme : un contrat signé par le client destiné à bloquer des fonds pour une durée déterminée moyennant un taux d’intérêt fixe d’avance à échéance. Les fonds sont virés d’une façon automatique sur le 

compte du client. *Bons de caisse : Matérialisés par un corpos qui peut être cédé

par le

client à une tierce personne qui l’encaisse sur son compte. 4) Caisse :

-Mouvements de fonds : cette opération consiste à établir une pièce comptable  pour la sortie ou bien l’entrée des fonds, la récapitulation de l’ensemble des opérations des mouvements de fonds se trouvent dans le schéma suivant : (Voir page 18).

2009/2010

16

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Mouvement de fonds : cas d’entrée AGENCE

Demande de fonds de l’agence

CAISSE CENTRALE CTR 

BRINK’S

Chargé de la caisse dirhams (caisse centrale)

BANK AL MAGHREB

Si la caisse de BRINK’S ne couvre  pas la demande de l’agence le chargé de gestion doit envoyer  une demande à BANK  AL MAGHREB.

Etat récapitulatif des demandes de fonds

NB : toutes les demandes de fonds seront communiquées à BANK AL MAGHREB le jour même.

Fonds + exemplaire du  bordereau d’envoi. Exemplaire du bordereau d’envoi signé et cacheté

2009/2010

17

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Recevoir la demande de fonds

Fa x

Mouvement de fonds : cas de sortie

Confectionner un état récapitulatif  AGENCE

CAISSE CENTRALE CTR 

BRINK’S

BANK AL MAGHREB

Demande de ramassage de fonds Préparer les fonds

Fax

Missionner les convoyeurs

Fax les Etat Remettre récapitulatif  fondsde aux des demandes convoyeurs ramassage de fonds FAX Recevoir  les fonds demandés

Recevoir le bordereau de versement signé par l’agence.

Fonds

Procéder à la comptabili+–  bordereau d’envoi sation classer et archiver les documents

Mouvement de fonds en entrée.

Situation récapitulative des demandes de transport de fonds à BAM

2009/2010

Recevoir la demande de ramassage de fonds

18

Fax

Fonds+ bordereau de versement remis à BAM OUIAM EL KAABOUCH (bordereau de versement signé)

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Confectionner un état récapitulatif  des demandes de -Réceptionner des fonds : c’estdela réception des fonds de la caisse principale de ramassage fonds l’agence. Préparer les fonds à-remettre au caisse : C’est s’assurer de l’exactitude du solde comptable et du Arrêté de les transporteur  solde physique de la caisse au moment de Missionner l’arrêté. convoyeurs + La -Journal de l’arrêté : c’est le journal qui englobe toutes les opérations de la comptabilisation

caisse arrêté en fin de journée.

Recevoir les fonds remis par l’agence

5) Pilotage :

-Les opérations en attente de visa: se sont les opérations qui nécessite une visa du directeur d’agence, par exemple : lorsqu’un client détient un compte à vue Comptabilisation opérations doit être décaissé le de 30.000 DH, un tiers lui envoi n cheque des de 35.000qui même jour, le directeur d’agence c’est lui qui réserve le droit de viser le chèque ou le rejeter, si le client n’arrive pas Préparer à verserlele reliquat. versement BAM  pour les -Le journal électronique agence : c’est un journal qui regroupe toutes les dépassements de opérations traitées par l’agence durant unl’encaisse mois deautorisé calendrier.

Exemples : _ les virements. _ Les retraits.  _ Les opérations visées. _ Les virements.

Situation récapitulative des demandes de transport Missionner les - Tableau de bord : c’est un tableau qui répartie les opérations de l’agence par de fonds à BAM convoyeurs

nature.

L’application Pilotage a une fonction deVerser suivilesdefonds : à BAM 

l’état de compte soit : _ Débiteurs. _ Créditeur. _ Sans signature. _ Pouvoir signature échus. _ Multi signataires sans combinaison.



2009/2010

L’état des opérations encours. 19

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

B) La répartition des opérations par poste en agence SAKIA AL HAMRA :

Au cours de mon stage j’ai eu l’opportunité de découvrir un métier sous toute ses formes et de comprendre de manière globale les missions d’un banquier que ce soit : « Un directeur d’agence », «Un chargé de clientèle » ou « Un chargé de compte ». 1) Le directeur d’agence :

C’est le responsable de l’agence, il est chargé du contrôle administratif et commercial de l’agence. La sous-application qu’il utilise souvent c’est PILOTAGE, alors il traite toute opération existante sur cette sous-application (voir chapitre2 A) 2) Le chargé de clientèle :

C’est le volé commercial à l’agence, il est chargé des ouvertures et clôtures de comptes, des équipements de comptes en produits, de cession des crédits à la consommation … etc. Les sous-applications utilisées par le chargé de clientèle sont : COMMERCIAL et JOURNEE. 3) Le chargé de compte :

C’est le volé administratif à l’agence, il est chargé de traiter toute opération de caisse, de compensation, et d’autre diverses opérations. Les applications utilisées par le chargé de compte sont : FRONT OFFICE, BACK  OFFICE, CAISSE et JOURNEE. Alors ce poste traite toutes opérations figurantes sur chaqu’une de ces sous-applications.

2009/2010

20

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Conclusion : Mon stage chez ATTIJARIWAFA BANK a été bien instructif. Au cours de ces deux mois, j’ai pu observer le fonctionnement d’une agence bancaire, j’ai pu aussi apprendre comment s’articulent les différentes postes d’une telle agence,  par ailleurs les relations humaines entre le personnel (à l’agence SAKIA AL HAMRA) indépendamment de l’activité exercée par chacun d’eux m’a appris sur le comportement à avoir en toutes circonstances. La circulation de l’information est ainsi un des points forts que j’ai retenu de cet expérience tant au niveau collaboratif que dans l’implication de tous, dans le  bon fonctionnement de l’agence bancaire. Au cours de mon stage j’ai assisté à plusieurs évènements qui ont rendu mon stage une expérience spéciale et marquante : Au 17/02/2010 : à une réunion avec le personnel de l’agence SAKIA AL HAMRA, dirigée par le directeur d’agence M. JADAN ABDERRAHMAN, dont ce dernier nous a informé des dernières résultats de l’agence, et nous a précisé les nouveaux objectifs à atteindre, et on a discuté les forces et faiblesses de la dite agence.  Au 24/02/2010 : à l’évaluation du personnel et leur notation par le directeur du groupe Nador centre M. EL KASMI SAID, dont ce dernier  m’a offert quelques minutes pour me faire une petite évaluation concernant mes connaissances générales et mes acquisitions au cours du stage.  Au 24/02/2010 : au sondage concernant le niveau de satisfaction de la clientèle.  Au 25/02/2010 : au contrôle de l’agence SAKIA AL HAMRA, et la vérification des opérations effectuées à une telle période. par le contrôleur du groupe Nador centre. 

En outre, j’ai pu s’intégrer dans le monde de travail et avoir une expérience professionnelle et améliorer mes connaissances bancaires qui étaient au paravent que des connaissances théoriques. Et de renforcer ma  personnalité. Et pour conclure ce travail je peux dire que l’expérience vécue à ATTIJARIWAFA BANK était bénéfique 2009/2010 21 et surtout satisfaisante. OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Une banque est une entreprise qui fait le commerce de l'argent : elle reçoit des capitaux placés sur des comptes (d'épargne ou non), échange de la monnaie, prête de l'argent à des taux et moyennant des commissions variables, exécute pour le compte de tiers toutes opérations de ce genre et se charge de tous services financiers. Banque :

BPP : Banque des particuliers et des professionnels RIB

: c’est le relevé d’identité bancaire

c’est l’intermédiaire entre Attijariwafa bank et les sociétés de gestion de fonds (BRINK’S). CTR : ( la caisse centrale)

par lequel une personne donne le pouvoir à une autre, d'agir à sa place, dans une circonstance déterminée. Titulaire : Le client détenteur du compte courant est appelé titulaire du compte. Si le compte courant est détenu par plusieurs personnes (compte joint entre époux, compte en indivision, ...), on parle de co-titulaires. Le titulaire peut également donner une procuration à des tiers qui sont alors mandataires sur le compte (ils sont autorisés à effectuer certaines opérations, éventuellement dans certaines limites). Mandataire : est une personne qui reçoit, d'un mandant, le mandat de faire un ou des actes juridiques en son nom et pour son compte. MRE : Les marocains résidents à l’étranger  Crédit: Opération qui consiste pour un établissement de crédit à mettre des fonds à la disposition d'un de ses clients (crédit par décaissement) ou à s'engager  à payer en cas de défaillance de celui-ci (crédit par signature). Credit-bail : Technique de financement d'une immobilisation par laquelle une banque ou une société financière acquiert un bien meuble ou immeuble pour  le louer à une entreprise, cette dernière ayant la possibilité de racheter le bien loué pour une valeur résiduelle généralement faible en fin de contrat. Procuration : Écrit

2009/2010

22

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

est un mécanisme permettant à des banques et des institutions financières, membres de la chambre de compensation, de régler  les montants dus et de recevoir les actifs correspondants aux transactions qu'elles ont effectuées sur les marchés. (Elle concerne toutes opérations effectuées avec les confrères). Compensation :

: Bank Al-Maghreb est la banque centrale du Maroc. Elle se compose de diverses directions dont Dar  Assikah (production de la monnaie marocaine). L'installation des premières banques au Maroc date du début du XIXe siècle: le premier établissement fut la Banque Moses Pariente établie en 1802. Toutefois, le développement du secteur bancaire ne commença réellement qu'avec la création en 1907 de la Banque d'État du Maroc (à la suite du traité d'Algésiras en 1906) et, surtout, la signature en 1912du traité de Protectorat. BANK AL MAGHREB

: Lettre De change Normative ; La lettre de change est un effet de commerce dans lequel une personne désignée, le tireur, donne l’ordre à une autre personne désignée, le tiré, de régler à une date convenue (par  exemple 60, 90, 120 jours) une somme déterminée à un bénéficiaire nominalement désigné ou au porteur de la lettre. La lettre de change est donc un instrument de crédit et de paiement, payable à terme. La Lettre de change étant normalisée depuis le 6 janvier, conformément à la circulaire n°13/G/2006 de Bank Al-Maghreb. Après une période d'adaptation, Bank Al-Maghreb vient de fixer la date butoir du 17 mars 2008  pour l'application systématique de la Lettre de change normalisée. Au-delà de cette date, toute Lettre de change non normalisée sera rejetée par Bank AlMaghreb en chambre de compensation. Cette normalisation induit des changements de pratiques, aussi bien à l'émission qu'à la remise. LCN

Un Chèque : Effet de commerce par lequel une

personne dénommée le tireur  donne l'ordre à une autre personne dénommée le tiré de payer une certaine somme au titulaire ou à un tiers, appelé le bénéficiaire à concurrence des fonds déposés chez le tiré. Un crédit: Opération qui consiste pour un

établissement de crédit à mettre des fonds à la disposition d'un de ses clients (crédit par décaissement) ou à s'engager à payer en cas de défaillance de celui-ci (crédit par signature). 2009/2010

23

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

ATTIJARIWAFA BANK 

Pages

Sommaire………………………………………………………….…………..02 Remerciement…………………………………………………………………03 Dédicace………………………………………………………………………04 Introduction ……………………………………………………………...… 05 PARTIE I : Présentation d’ATTIJARIWAFA BANK ……………………..06 Chapitre 1 : Le groupe ATTIJARIWAFA BANK………………………….06 Historique……………………………………………………………………..06 Les filiales d’ATTIJARIWAFA BANK …………………………………......08 Les statistiques d’ATTIJARIWAFA BANK pour 2009……………………...09 Chapitre 2 : l’Agence SAKIA AL HAMRA………………………………...10 La présentation de l’agence SAKIA AL HAMRA…………………………...10 Les postes en agence SAKIA AL HAMRA……………………………….....10 L’organigramme de l’agence SAKIA AL HAMRA……………………..…..11 PARTIE II : AIDA l’application gérante des opérations à

ATTIJARIWAFABANK……………………………………………………..12 Chapitre 1 : Présentation de AIDA…………………………………………12 Définition…………………………………………………………………….12 Les sous application de AIDA ………………………………………………12 Chapitre 2 : Les fonctions de AIDA………………………………………..13 Les opérations traitées par chaque sous application…………………………13 Front office…………………………………………………………………..13 Back office…………………………………………………………………...14 Commercial…………………………………………………………………..15 Caisse………………………………………………………………………...17 Pilotage…………………………………………………………………….....20 La répartition des opérations par poste en agence SAKIA AL HAMRA…....21 Conclusion…………………………………………………………………...22

Lexique et abréviations ………………………………………………………23

2009/2010

24

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

2009/2010

ATTIJARIWAFA BANK 

25

OUIAM EL KAABOUCH

ISTA NADOR

2009/2010

ATTIJARIWAFA BANK 

26

OUIAM EL KAABOUCH

View more...

Comments

Copyright © 2017 KUPDF Inc.
SUPPORT KUPDF